Merci de votre visite

samedi 1 juillet 2017

Choisir entre l’immortalité ou l’enfer



Tous les voyants et tous les écrivains occultes ont décrit les deux courants de pensée de façon symbolique. Les peintres les ont représentés sous forme de spirale, comme ils les ont découverts dans la croissance des plantes, le vol des oiseaux et la trajectoire des étoiles. Le courant qui mène au centre du soleil s'élève en spirale vers la lumière. Il se voit sur les visages, il se voit dans les âmes qui trouvent la paix, la joie et la liberté. Ceux qui se laissent investir par une logique et une philosophie limitées et stupides sentent une tristesse, un poids; leur volonté s'affaiblit, ils deviennent insensibles à la beauté, ils sont accablés par les événements. Leurs poumons, leur estomac vont mal ; ils sont angoissés.

Je vous souhaite de ne jamais connaître les maux qu'apporte ce courant qu'on appelle l'enfer. L'enfer existe, non pas quelque part dans l'espace, mais dans l'homme sous forme d'angoisse, de pesanteur, d'obscurité, et chacun le promène avec soi.



Ceux qui nourrissent un haut idéal, qui croient dans le bien, dans la vérité, qui veulent la libération et font tout pour l'atteindre, ceux-là connaissent l'autre courant, le courant de la vie, de l'immortalité. Si vous désirez construire, créer quelque chose de neuf, c'est ce courant qui vous fournira la lumière, les forces, la vie nécessaires.

En réalité ces deux courants marchent ensemble, liés l'un à l'autre, mais ils ne se mêlent pas. Ils sont ensemble, et pourtant toujours séparés. Tout disciple peut entrer dans le courant de lumière, grâce à son discernement. Pour faire un choix philosophique, il faut savoir d'abord qu'il y a deux philosophies. L'une vous abaisse et vous fait perdre forces et liberté. Les Maîtres vous préviennent en vous disant que ce courant peut vous entraîner jusqu'à la disparition. On diminue, on devient bête, idiot, paresseux, et on finit comme engrais chimique, c'est-à-dire qu'on est rejeté comme inutile. Ceux qui en arrivent là se sont eux-mêmes déterminés au départ, en se croyant malins, en utilisant tromperies et autres trucs. Et ils ont été emportés par les tourbillons du courant négatif.

Ce courant dépouille l'homme peu à peu de toutes les richesses primordiales que Dieu a déposées en lui. C'est à cet appauvrissement que vous reconnaîtrez que vous êtes engagé sur la descente. Restez une journée dans ce courant, et le lendemain déjà vous vous sentez tendu, triste. C'était peut-être confortable, mais quelle perte ! Et après des jours, des mois ou des années, vous n'aurez plus votre lumière, votre légèreté, votre santé. Si l'on voyait immédiatement les dégâts, peut-être l'humanité aurait-elle déjà décidé de suivre le bon chemin. Mais la dégradation est lente, imperceptible. On s'éloigne de la voie divine, de plus en plus, jusqu'à se retrouver un jour dans un état lamentable. Il faut très vite sortir de ce courant maléfique! Si quelqu'un se lamente de n'obtenir aucun résultat, malgré son travail et ses efforts vers la lumière, je lui dis: "Continue! Tu as si longtemps marché sur le chemin de l'obscurcissement que tu as presque tout perdu. Il te faut maintenant deux ou trois incarnations pour retrouver tes talents et tes dons. Persévère donc ! Travaille !

Vis dans la lumière". On commet des bêtises, on trompe, on vole, et on se vante d'être riche, puissant et en bonne santé. Oui, mais combien de temps cela durera-t-il? On devrait, dans toutes les écoles, enseigner aux enfants, que la pensée, les sentiments et la conscience ont des liens avec les organes et leur fonctionnement. Il faut connaître cette loi d'interdépendance entre les mondes psychique et physique. Tout le monde en fait un jour l'expérience.

L'humanité est entrée dans un chemin terrible. Dans cette période difficile, je vois des gens qui avaient un certain idéal et des convictions faire montre de lâcheté et de malhonnêteté. Tous les esprits inférieurs sont sortis de prison, ils investissent les humains, les trompent, les flattent et les tentent. Très peu résistent, très peu sont fidèles, stables et lucides. La cruauté conduira le monde vers les précipices. Tout ce qui a été prédit se réalisera.

Le monde invisible secouera la terre. Il ne restera rien des créations humaines, seul subsistera ce qui est divin. Vous verrez disparaître les formes des philosophies, de la littérature, de la vie sociale. Tout sera ébranlé. Ne subsistera que ce qui est impérissable, éternel, divin. Les sages et ceux qui sont conscients de ce qui se passe tâcheront d'entrer dans le courant lumineux qui vient. Ils s'y accrocheront de toutes leurs forces. Ils se nourriront des énergies qu'il donne. Ils s'efforceront d'aider spirituellement et d'éclairer leurs amis et les égarés qu'ils pourront toucher. Les puissants d'aujourd'hui tomberont à terre. Le diable ressemble à un faux-monnayeur. Comment s'y prend-il ?

Il s'associe avec ceux qui ont la même mentalité que lui, il se procure les machines, les outils, les pires matériaux, le plomb le plus ordinaire et il fabrique de fausses pièces d'or. Il n'a aucune peine à les écouler dans la société. L'argent et les billets de banque sont fréquemment dévalués et beaucoup spéculent sur les conditions de ces années misérables. Des pièces de vingt francs se vendent six cents francs. Il paraît d'autre part que le son qu'elles produisent est mat et qu'au feu elles fondent très vite. Alors, le diable, qui est-il aujourd'hui ?

Des hommes sans foi ni loi qui profitent de toutes les poires et de tous les naïfs du monde. De tels hommes, il en existe dans tous les domaines: la philosophie, les arts, les sciences. Tous ceux qui donnent des choses dénuées de valeur ou de vérité sont des faussaires. Une idée, un sentiment, un conseil, un livre doivent être d'or pur. S'ils vous assombrissent, s'ils sonnent creux, leur valeur est nulle.

Et les pharmaciens? Et les danseuses, les chanteurs? Et les écrivains? Même dans l'amour, il y a des faux-monnayeurs ! Il faut dire que sur ce point, la plupart des gens acceptent d'être trompés. Mais quand quelqu'un vous répète qu'il vous aime et vous adore, grattez un peu pour voir si c'est de l'or ou du plomb. Et prenez garde, votre amoureux pourrait devenir un tigre! Désormais, discernez le vrai du faux, le solaire du terrestre, le divin du diabolique, et entrez dans la nouvelle vie !

 Message-Audio n° 102 de Omraam Mikhaël Aïvanhov

Merci de respecter le lien du blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/